En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Musique

11:00 14:00

Emission en cours

Musique

11:00 14:00

Background

«Ma transition écologique: de 2007 à aujourd’hui» par Steve Tanner (10)

7 juillet 2023

Après neuf chroniques sur l’énergie à lire et à écouter sur le site de RADIO R, Steve Tanner, ingénieur et président d’A Rocha Suisse, se confie. Dans une interview avec Serge Carrel, il raconte sa transition énergétique ou écologique. Un parcours à lire ici ou à écouter dans la chronique du vendredi d’« Un R d’Actu ».

« Les neuf chroniques sur l’énergie que j’ai écrites sont nées d’expériences que j’ai pu faire. Ce n’est pas de la théorie ! » Steve Tanner, ingénieur et président de l’ONG écologique chrétienne A Rocha Suisse, chronique sur RADIO R depuis la rentrée 2022 autour de questions écologiques. Au printemps 2023, il propose de réaliser pendant 10 semaines dix chroniques autour de l’énergie et de la transition écologique qui s’impose de plus en plus à notre société.

Assez techniques au début, ces chroniques se sont transformées pour la dixième en une interview sur la manière dont cet habitant du Nord vaudois opère aujourd’hui sa transition énergétique au niveau personnel. Et de manière très surprenante, cet ingénieur peut dater très exactement l’événement qui l’a mis en route. « C’était le 2 juin 2007, confie-t-il, j’assistais à une conférence organisée par l’Alliance évangélique suisse à Aarau. L’orateur, Thomas Stocker, professeur de climatologie à l’Université de Berne, y fit un exposé magistral. » En tant que scientifique, l’ingénieur est mis en face de la réalité : le réchauffement climatique est en route et on doit agir ! « Je me suis dit que je ne pouvais pas continuer comme cela. Je ne pouvais pas ignorer mes enfants et leur avenir, et émettre autant de CO2 que par le passé. »

 

Tout d’abord le thermique

En 2007, Steve Tanner et sa famille viennent d’emménager dans une ferme d’un village du Nord vaudois. Toutes sortes de questions se posent par rapport aux rénovations à faire dans ce bâtiment très énergivore.

« J’ai tout de suite commencé à construire, avec une association, des panneaux solaires thermiques afin d’approvisionner en eau chaude les trois familles qui habitent notre ferme. » Après cette première étape dans sa transition énergétique personnelle, Steve Tanner s’attaque en 2009 à l’isolation de sa maison. « C’est vrai qu’une ferme, ce n’est pas facile à isoler ! Il a fallu retravailler toute la toiture et opérer des modifications dans la maison pour diminuer la consommation d’énergie. » La question du chauffage se pose ensuite. Steve Tanner chauffe sa ferme au bois et l’un des appartements est chauffé à l’électricité. Décision est prise d’abandonner cette énergie et de continuer à chauffer au bois, neutre en CO2, avec en appoint un chauffage à pellets. « Actuellement, j’achète mon bois en tèches d’un mètre et je le scie moi-même, relève le président de l’ONG écologique A Rocha Suisse. La saison venue, chaque jour j’allume le feu. Vu que nous disposons d’un chauffage combiné bois-pellets, j’ai la possibilité de mettre en route le chauffage à pellets de manière automatique pendant quelques jours, si besoin. »

 

Et la mobilité ?

La question que la famille Tanner se pose ensuite est celle des transports. « En 2008, nous avons décidé de ne plus prendre l’avion, en tout cas le moins possible. En famille, depuis cette date-là, nous ne l’avons pris qu’une fois : en 2012. En 15 ans, nous avons essayé de mettre en pratique les convictions qui étaient les nôtres. » A cause des coûts d’une voiture électrique à l’achat, le passage à davantage de mobilité douce se fait attendre. En 2018, la famille Tanner acquiert une telle voiture. « Aujourd’hui, je consomme, par année, directement, 10 litres d’énergie fossile pour faire marcher ma tondeuse à gazon. Indirectement, c’est clair que nous en consommons davantage, parce que, quand on achète un bien, il y a forcément du pétrole derrière. »

La famille Tanner est aussi entrée davantage dans l’économie circulaire et locale. Ses membres achètent beaucoup d’objets de seconde main, les objets électroniques notamment. Point de vue alimentaire, ils essaient de consommer de la nourriture locale et de manger beaucoup moins de viande.

 

Aujourd’hui le photovoltaïque

« Du point de vue de l’installation de panneaux photovoltaïques, nous avons atteint la dernière phase des travaux. A partir d’août prochain, nous serons producteurs d’électricité… et même excédentaires, Nous pourrons alimenter trois voitures électriques et approvisionner les trois familles qui vivent dans la ferme. »

Lorsqu’il considère la transition énergétique et écologique qu’il a effectuée avec sa famille depuis 2007, Steve Tanner se dit « confiant dans la capacité de l’être humain et de notre société à réaliser la gravité de la situation dans le domaine climatique et à changer. C’est vraiment un effort collectif que j’essaie de vivre moi-même et dont j’essaie de parler abondamment autour de moi, sans être ‘trop lourd’ ! C’est un beau projet de société que d’aller dans cette direction ! »

 

La foi, un moteur à l’action

Pour le président de l’ONG écologique chrétienne A Rocha Suisse, la foi dans toute cette démarche a représenté un moteur pour l’action. « Dans l’évangile de Matthieu au chapitre 25, Jésus, au jour du jugement, reproche aux injustes de ne rien avoir fait, souligne-t-il. Je ne peux pas laisser mes convictions chrétiennes dans le domaine des idées. Quand j’ai compris que le réchauffement climatique était un sujet critique, je me suis dit que je devais faire quelque chose. Ma transition écologique, je la lie directement à ma foi. »

Serge Carrel

Ecouter la dixième chronique de l’énergie de Steve Tanner sous forme d’interview : « Ma transition écologique : de 2007 à aujourd’hui ».

 


Les 9 chroniques de l’énergie de Steve Tanner, président d’A Rocha Suisse

Voici les neuf chroniques sur l’énergie déjà diffusées sur Radio R :


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *