En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Musique

11:00 14:00

Emission en cours

Musique

11:00 14:00

Background

Neige, Noël et nonchalance

18 décembre 2023

Chaque semaine, RADIO R accueille la chronique « T’y crois toi ? » que Léa Rychen produit en partenariat avec Radio Oméga. Directrice apologétique culturelle chez imagoDei, Léa est active sur le web en tant que créatrice de contenu sur les interactions entre la culture et la foi. Voici sa récente chronique « Neige, Noël et nonchalance », à lire et/ou écouter !

 

Décembre est bien installé, les vacances approchent à grands pas pour beaucoup, et les magasins, tout en rouge et blanc, nous poussent aux achats. C’est officiellement bientôt Noël ! Mais c’est quoi Noël, pour vous ? Comment vous le vivez ? Quel sens vous y mettez ?

Je me souviens très bien de mon premier Noël après mon déménagement dans la région montagneuse où j’habite actuellement.

Il avait fait plus frais en octobre, bien plus froid en novembre. Et le matin du 1er décembre, alors que je regardais par la fenêtre de ma chambre qui donnait sur les toits et les montagnes environnantes, tout était blanc ! Les flocons tombaient en pagaille sur une grande couverture blanche qui se faisait de plus en plus épaisse. Comme c’était beau ! Je me revois contempler ce paysage avec une joie d’enfant : le plaisir nostalgique d’une neige qui s’était faite plus rare s’alliait à l’émerveillement innocent devant tant de beauté. Je m’étais empressée de prendre une photo, de l’envoyer à tout le monde et de commencer à écouter des chants de Noël en boucle.

Cette année, la première neige a aussi eu lieu début décembre, mais avec un peu moins de magie.

Il avait fait plus frais en octobre, et pluvieux en novembre. Début décembre, alors que j’aime aller travailler en vélo, les prévisions météo m’embêtaient : de grosses pluies étaient prévues, avec des gros froids. Pressée un matin entre plusieurs rendez-vous à plusieurs kilomètres d’écart, j’ai décidé de quand même prendre mon vélo. Bien équipée de mes lumières, mes gants et ma cape de pluie, j’ai bravé les prévisions météo et j’ai pédalé. Au début, aucun problème. Je me félicitais même d’avoir été têtue et d’avoir refusé la protection des transports en commun ! Puis, entre mon deuxième et mon troisième rendez-vous, les choses ont commencé à se gâter. Des grosses gouttes solides et blanches ont commencé à tomber du ciel, et oui c’était de la neige. A ce moment-là, j’avais 13 kilomètres à parcourir dans un paysage qui ne faisait que se couvrir de neige. Environ 13 kilomètres plus tard, j’avais froid, aucune envie de m’arrêter pour prendre des photos et zéro chanson de Noël en tête.

Tout dépend du point de vue…

Les deux scènes sont pourtant similaires. Décembre, la neige, l’approche de Noël… L’une était teintée d’enchantement, l’autre d’éreintement. Deux réalités peuvent être vécues bien différemment selon le point de vue…

Or, c’est exactement ce qui s’est passé dans un des premiers récits de Noël : un récit qui se déroule dans l’Antiquité, au tout 1ersiècle de notre ère, en Judée, cette région montagneuse qui correspond aujourd’hui à une partie de la Palestine et du sud d’Israël.

Je vous raconte ? C’est parti.

Jésus naît à Bethléem, en Judée, au moment où Hérode le Grand est roi. Alors, des sages viennent de l’est et arrivent à Jérusalem. Ils demandent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile se lever à l’est, et nous sommes venus l’adorer. » Quand le roi Hérode apprend cela, il est troublé, et tous les habitants de Jérusalem aussi. Le roi réunit tous les chefs des prêtres de son peuple avec les maîtres de la loi. Il leur demande : « À quel endroit est-ce que le Messie doit naître ? » Ils lui répondent : « Le Messie doit naître à Bethléem, en Judée. En effet, le prophète a écrit : “Et toi, Bethléem, du pays de Juda, tu n’es sûrement pas la moins importante des villes de Juda. Oui, un chef va venir de chez toi, il sera le berger de mon peuple, Israël” » (Cf. Michée 5:1) Alors Hérode fait appeler les sages en secret. Il leur demande : « À quel moment est-ce que l’étoile est apparue ? » Ensuite il les envoie à Bethléem en disant : « Allez vous renseigner exactement sur l’enfant. Quand vous l’aurez trouvé, venez me prévenir, et moi aussi, j’irai l’adorer. »

Après ces paroles du roi, les sages se mettent en route. Ils aperçoivent l’étoile qu’ils ont vue à l’est. Ils sont remplis d’une très grande joie en la voyant. L’étoile avance devant eux. Elle arrive au-dessus de l’endroit où l’enfant se trouve, et elle s’arrête là. Les sages entrent dans la maison, et ils voient l’enfant avec Marie, sa mère. Ils se mettent à genoux et adorent l’enfant. Ensuite, ils ouvrent leurs bagages et ils lui offrent des cadeaux : de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Après cela, Dieu les avertit dans un rêve de ne pas retourner chez Hérode. Alors ils prennent un autre chemin pour rentrer dans leur pays. Quand les sages sont partis, l’ange du Seigneur se montre à Joseph dans un rêve. L’ange lui dit : « Lève-toi, prends avec toi l’enfant et sa mère. Pars vite pour l’Égypte ! Reste là-bas. Je te dirai quand tu dois revenir. En effet, Hérode va chercher l’enfant pour le faire mourir. » (Evangile de Matthieu, chapitre 2.)

Fin du récit…

Alors ?

Vous voyez ce que je veux dire ? Pour les sages, la naissance de Jésus est une grande joie teintée d’émerveillement : comme la neige depuis ma fenêtre. Pour le roi Hérode la naissance de Jésus est une menace teintée d’inconfort : comme la neige sur le vélo.

Noël célèbre la naissance de Jésus, et on peut considérer cette réalité de manière bien différente selon le point de vue. Mais si Jésus est vraiment qui il dit vraiment être, alors quel que soit mon ressenti, sa naissance est objectivement une bonne nouvelle. Est-ce le cas pour vous ?

Léa Rychen

 

Ecouter cette chronique de Léa Rychen

 

T’y crois toi ? est à retrouver chaque semaine sur RADIO R, mardi et jeudi dans la Bouffée d’R


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *