Raphaël Pomey est journaliste. Avec « Le Peuple », le futur média autour duquel il travaille, cet ancien rédacteur en chef de différents médias romands promeut les projections de « The Chosen » dans les cinémas de Suisse romande. Invité d’« Un R d’Actu » sur RADIO R le mardi 15 février, il explique les raisons de son intérêt pour cette série de Dallas Jenkins.

 « Pour moi, le fait de suivre le Christ, c’est d’abord une forme de savoir-être qui passe par un art de la convivialité ! » Raphaël Pomey est journaliste. Après avoir été rédacteur en chef de La Région, le journal du Nord vaudois, puis rédacteur en chef de la Télé, la TV régionale valdo-fribourgeoise, il travaille actuellement au lancement d’un nouveau journal d’information d’inspiration judéo-chrétienne, qui devrait s’appeler « Le Peuple ».

« La vie est belle ! »

Impliqué dans les conversations qui suivent les projections de « The Chosen » dans les cinémas romands, cet adepte du houblon et de la musique metal confesse résolument sa foi chrétienne et notamment le fait que Jésus-Christ, Fils de Dieu, s’est incarné. « Je pars du postulat que la vie est belle, a-t-il lâché dans l’émission « Un R d’Actu » du 15 février. Que le premier miracle de Jésus dans l’évangile de Jean consiste dans le fait que des convives à un mariage aient suffisamment de vin pour faire la fête, montre que la convivialité est importante dans le christianisme. De plus, le fait que la foi se structure autour d’un repas symbolique vient encore renforcer cette dimension. »

Une invitation à redécouvrir la richesse des évangiles

En plus de cette dimension de convivialité valorisée dans « The Chosen », Raphaël Pomey se réjouit du fait que cette série américaine, qui devrait comprendre sept saisons de huit épisodes, permette de découvrir ou redécouvrir la richesse des évangiles, ces récits qui racontent la vie de Jésus. « La personne la plus anti-chrétienne qui se plongerait dans l’évangile de Jean, lance-t-il, découvrirait que c’est bien écrit, que ces récits renferment une part de mystère et qu’ils interpellent ! Et que ce Jésus est plutôt sympathique ! Cela donnerait à des chrétiens culturels de se confronter au texte et peut-être même l’envie d’être aidés dans sa lecture. »

« Un film au service de quelque chose de plus grand »

Ces dernières semaines, la personne de Jésus est devenue un sujet de conversation dans l’espace public. « La vie de J.C. », diffusée pendant les fêtes sur la RTS, n’a pas suscité d’« enthousiasme délirant », relève Raphaël Pomey. « Ce Jésus à la sauce « humoriste d’Etat », concocté par Zep, alias Philippe Chapuis, et Gary Grenier, apparaît uniquement dans son humanité, surtout dans ce qu’elle a de faible… On a l’impression de consommer une soupe tiède ou froide ! » lâche l’ancien rédacteur en chef de la Télé. Pour lui, le Jésus de « The Chosen » attire du monde. Plus de 350 millions de personnes se sont connectées à l’application qui présente la série en onze langues avec un sous-titrage en plus de cinquante. « Cela montre, commente-t-il, que les gens ont envie d’être élevés, d’être face à un film qui soit au service de quelque chose de plus grand. »

Ce « plus grand », Raphaël Pomey envisage de le valoriser avec le média d’information qu’il est en train de lancer. Décliné sous forme de journal papier, « Le Peuple » proposera aussi du contenu pour les 25-40 ans sous forme vidéo. « Le Peuple » se rattache à Régénération, un réseau de médias attachés à l’héritage judéo-chrétien. Ces différents médias soutiennent les projections de « The Chosen » dans les cinémas romands. Au sein de ce réseau, on trouve notamment DieuTV, Christianisme aujourd’hui et Radio R.

Serge Carrel

Plus d’infos sur les projections de « The Chosen » en Suisse romande.

Ecouter l’interview dans « Un R d’Actu » du 15 février de Raphaël Pomey, responsable du futur média « Le Peuple ».