En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Musique

00:00 06:00

Emission en cours

Musique

00:00 06:00

Background

Armin Köhli (Unikom) et Emmanuel Ziehli (Radio R): pas de prolongation de la FM en Suisse en 2025 !

27 avril 2023

Vous écoutez Radio R peut-être via le DAB+, cette nouvelle norme qui fait sa place dans le paysage de la réception radiophonique en Suisse romande. En Suisse, le DAB + devrait remplacer la bande FM d’ici fin 2024. Mais cette mesure est contestée par de grandes radios commerciales… Pour faire le point sur cette question qui divise le monde des radios et qui a tout son impact sur Radio R, Armin Köhli, porte-parole francophone de Unikom, et Emmanuel Ziehli, directeur de Radio R.

L’Union des radios locales non-commerciales de Suisse (Unikom) tient au débranchement de la bande FM au 31 décembre 2024. Cette demande est adressée expressément au conseiller fédéral Albert Rösti, en charge du Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC). Pour Armin Köhli, porte-parole francophone d’Unikom qui représente 60 pour cent des diffuseurs radio en Suisse, et Emmanuel Ziehli, directeur de Radio R, il y va de l’avenir des radios non commerciales de Suisse, diffusées sur le DAB+.

 

Une mesure contestée par les grandes radios commerciales

Aujourd’hui, certains grands acteurs du paysage radiophonique helvétique souhaitent poursuivre la diffusion de leurs programmes sur la bande FM, alors que son arrêt a été annoncé en 2014 déjà pour fin 2024. Une telle prolongation constituerait un avantage non négligeable accordé en matière de publicité à ces radios qui diffusent sur la FM et sur le DAB+ aux dépens des radios digitales uniquement.

 

Mettre les radios davantage sur pied d’égalité

De nombreuses radios qui émettent sur le DAB+ uniquement ont construit leur modèle financier en intégrant le fait qu’à partir de 2025 il n’y aura plus en Suisse une telle distorsion du marché publicitaire et que toutes les radios helvétiques seront sur pied d’égalité pour bénéficier d’une telle manne.

Au cas où le conseil fédéral et l’Office fédérale de la communication (OFCOM) renonceraient à abandonner la FM à fin 2024, Unikom demande que l’octroi des fréquences sur la bande FM soit rediscuté et remis au concours. L’avantage commercial accordé à certaines radios qui diffusent à la fois sur la FM et le DAB+ n’a aucune raison de se perpétuer sans nouvelle discussion de l’attribution des fréquences. (c)

Ecouter Armin Köhli et Emmanuel Ziehli dans « Un R d’actu » du mardi 25 avril.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *