En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Musique

11:00 12:00

Emission en cours

Musique

11:00 12:00

Background

Etienne Kiemdé, directeur de Radio Evangile et Développement, fait le point sur la situation au Burkina Faso

9 décembre 2022

Il est le directeur de la Radio Evangile et Développement au Burkina Faso. De passage en Suisse romande après un séjour en France, Etienne Kiemdé a été l’invité d’« Un R d’Actu » le mardi  6 décembre. Il évoque sur Radio R la situation actuelle dans son pays.

« Nous vivons une situation très difficile ! » De passage en Suisse romande, Etienne Kiemdé, le directeur de Radio Evangile et Développement (RED) au Burkina Faso, dresse un bilan catastrophé de la situation de son pays. « Le Burkina Faso est en proie au djihadisme qui s’étend depuis le nord et ce mouvement met à plat le pays sur le plan éducationnel et social. »

 

En plus de l’avancée du djihadisme, deux coups d’Etat

Selon des estimations locales, plus de 40 pour cent du territoire échapperait au pouvoir de l’Etat. Sans vouloir se prononcer sur la véracité des chiffres, Etienne Kiemdé souligne qu’il y a « des parties du Burkina où un citoyen lambda ne peut pas se hasarder. La quiétude d’antan, c’est de l’histoire ancienne ! », lâche-t-il, nostalgique.

En 2022, deux coups d’Etat ont marqué la vie du pays. Le 23 janvier, le lieutenant-colonnel Paul-Henri Sandaogo Damiba a pris le pouvoir et, le 30 septembre, le jeune capitaine Ibrahim Traoré le dépose et prend à son tour le pouvoir.

 

Deux millions de déplacés

Dans ce contexte d’instabilité politique, plus de deux millions de personnes ont été déplacées dans le pays. Elles ont quitté leur domicile et leurs moyens de subsistance pour se réfugier chez des parents ou dans des camps de déplacés. « Cela se sent jusque dans la capitale où on peut voir des gens réduits à la mendicité », ajoute le directeur des 8 stations de la radio RED.

Pour Etienne Kiemdé, l’Eglise répond à cette situation en se montrant fidèle à l’ordre du Christ : « Accueil, soutien, prière. » Toutes sortes d’organisations se donnent la main et travaillent à venir en aide à ces déplacés en lien avec les Eglises locales.

Les différentes composantes religieuses du pays, les communautés musulmane, animiste, catholique et protestante, se sont retrouvées pour des concertations afin de faire revenir la paix et la cohésion sociale qui était l’une des caractéristiques du Burkina Faso. Peu après son coup d’Etat, le capitaine Ibrahim Traoré a souhaité rencontrer les différents représentants religieux du Burkina Faso, au nombre desquels se trouvait Etienne Kiemdé, afin de parler de la situation du pays et de sa vision pour l’avenir.

Serge Carrel

Il est possible de suivre les émissions de Radio Evangile et développement sur l’internet.

Ecouter l’émission « Un R d’Actu » du 6 décembre avec Etienne Kiemdé.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *