Pour sa quatrième édition, la rencontre du Forum des médias chrétiens d’Afrique francophone aborde le thème « Médias & fracture générationnelle ». Un représentant du gouvernement togolais a encouragé ces radios via leurs émissions à relever le défi de la formation éthique et morale de la jeunesse.

« Nous attendons énormément des médias confessionnels dans la formation de la jeunesse », a déclaré Franck Missité, chef de cabinet du ministre de la communication et des médias du Togo. Il intervenait le lundi 22 novembre lors de l’inauguration de la quatrième édition des rencontres de Lomé, organisées par le FOMECAF (Forum des médias chrétiens d’Afrique francophone).

Les médias confessionnels davantage à la rencontre de tous les citoyens

« Les médias confessionnels devraient davantage aller à la rencontre de tous les citoyens avec des thématiques qui ne sont pas 100 pour cent religieuse, a jouté ce journaliste de formation. Il faut savoir varier le propos. 75 pour cent de prière et de prédication, c’est suffisant. 25 pour cent de culture et de formation éthique et morale, ce serait bien ! »

Cette édition des rencontres de Lomé abordera le thème « Médias & fracture générationnelle » avec comme orateur principal Abdoulaye Sangho, directeur de Transworld Radio d’Afrique de l’Ouest et Centrale (TWR). Une cinquantaine de représentants des médias chrétiens d’Afrique francophone, Cameroun, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Côte-d’Ivoire, RDC, Rwanda… ont fait le déplacement pour la semaine de formation. Une centaine de personnes sont par ailleurs inscrites pour la suivre en ligne.

« Médias, faites de la place aux jeunes ! »

« 64 pour cent de la population d’Afrique de l’Ouest a moins de 24 ans, a lancé Emmanuel Ziehli, le président de Radio Réveil France, et nos médias ne parlent pas le langage des jeunes. De plus, nous ne traitons pas des sujets qui les intéressent. Soyons des modèles de transition générationnelle », a-t-il encore martelé. En conséquence, il a demandé aux responsables de radio de faire de la place aux plus jeunes dans leur programmation et parmi leurs journalistes et animateurs.

Emmanuel Ziehli a encore cité en exemple pour leur dynamisme le CICERI, le Centre international chrétien d’étude, de recherche et d’information à Lomé qui, grâce à une équipe de jeunes entre 18 et 30 ans, organise chaque année dans la transparence les séminaires de Lomé.

Outre Abdoulaye Sangho, orateur principal, Juliette Kpessou, animatrice à Radio Hosanna au Bénin, Olivia Adiko, rédactrice en cheffe de la Radio La voix de l’espérance à Abidjan, Etienne Kiemdé, directeur de Radio Evangile et développement au Burkina Faso, Illia Djadi, chargé des relations africaines de l’ONG Portes ouvertes, Alphonse Teyabé, consultant en médias au Cameroun prendront la parole.

Des rencontres lancées par Radio Réveil

Les rencontres « Lomé » ont vu le jour en janvier 2019. Elles offrent aux acteurs des médias chrétiens d’Afrique francophone l’occasion de se former pendant une semaine et de réseauter pour développer une dynamique d’échanges entre acteurs de différents pays.

En janvier 2019, l’association Radio Réveil en Suisse, qui produit des émissions radiophoniques pour toute la francophonie, décide à l’occasion de ses 70 ans de convier ses partenaires radio en Afrique à une session de formation à Lomé. Une centaine de personnes prennent part à l’événement et signent la Déclaration de Lomé. Les signataires s’engagent à renoncer à la concurrence entre radios évangéliques ainsi que protestantes, et à mettre des ressources en commun pour améliorer la qualité de leurs programmes. (c)

Le site du FOMECAF avec le programme de Lomé 4. https://medias.africa/lome4/