En quoi est-ce que vous croyez ? Est-ce que vous croyez tout ce qu’on vous dit ? Est-ce qu’avez vous confiance dans les paroles de vos amis, de vos conjoints, de vos enfants ? Est-ce que c’est le journal radiophonique ou la télévision qui vous donne des informations
auxquelles vous croyez ?

Il existe plusieurs manières de croire
Selon le dictionnaire, il existe plusieurs manières de croire. Par exemple : Tenir quelque chose pour vrai, l’admettre comme une certitude, en être persuadé, convaincu : mais en même temps on se pose souvent la question : Comment peut-on croire une telle
histoire ? D’ailleurs le mot « incroyable » est très souvent utilisé comme un adjectif face à des informations que nous entendons.
Mais il existe de nombreuses expressions françaises où le mot croire révèle une inconnue ou une certaine incertitude. Je crois bien qu’il va pleuvoir. Je crois pouvoir y arriver tout seul. Si bien que la réponse de celui qui entends ce genre de phrase va souvent poser la question ?

Tu crois ou tu es sûr !

Il y a aussi l’utilisation de ce terme en rapport avec notre imagination : je croyais que je flottais, je croyais que c’était bon, mais ce n’était pas le cas et pourtant ces expressions très habituelles et courantes de notre langage nous éloignent un peu de la force de ce mot par rapport à notre foi. Bon heureusement parfois nous l’utilisons aussi à bon escient en disant par exemple : j’ai confiance, je crois que cela va marcher. Je crois dans ses capacités, il pourra très bien le faire, etc.

Il y a toujours des personnes aujourd’hui qui disent ne pas croire en lui
Tout ceci m’amène à vous parler du Fils de Dieu qui est descendu sur terre pour vivre parmi nous et qui a amené les humains à se poser la question s’ils allaient croire en lui ou pas. Il a accompli de nombreux signes et miracles sur terre afin que les gens croient en lui, mais cela n’a pas toujours été le cas. Il y a toujours des personnes aujourd’hui qui disent ne pas croire en lui, ni en son histoire, ou simplement à certains événements décrits dans la Bible, tels que le fait de marcher sur l’eau, de changer l’eau en vin ou de ressusciter des morts. Quand les disciples interpellent Jésus au sujet de la foi, ils lui demandent de voir des choses. Dans l’évangile de Jean 14 : 8 Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père et nous serons satisfaits. » 9 Jésus lui répondit : « Il y a si longtemps que je suis avec vous et tu ne me connais pas encore, Philippe ? Celui qui m’a vu a vu le Père. Pourquoi donc dis-tu : “Montre-nous le Père” ? 10 Ne crois-tu pas que je vis dans le Père et que le Père vit en moi ? Les paroles que je vous dis à tous ne viennent pas de moi. C’est le Père qui demeure en moi qui accomplit ses propres œuvres. 11 Croyez-moi quand je dis : je vis dans le Père et le Père vit en moi. Ou, du moins, croyez à cause de ces œuvres. « 

Encourager à croire sans jamais forcer
Pendant tout son parcours terrestre il a encouragé les invité les gens à croire en lui, mais sans jamais forcer, ou contrôler. Il a toujours interpellé et lancé l’invitation à croire en lui et en Dieu, son Père. Ce qui est magnifique c’est qu’il n’a pas changé et qu’aujourd’hui, encore il nous invite à croire en lui sans essayer de nous convaincre comme le ferais un marchand de tapis, ou un vendeur de voiture, ni même comme certains prédicateurs qui cherchent à démontrer de toutes sortes de manière la véracité de la Bible et de la foi. Dieu est tellement bien ancré dans son identité et sa réalité qu’il ne souffre d’aucun rejet ou d’un besoin de reconnaissance.

Trouvera-t-il la foi sur la terre ?
Il nous laisse dans une liberté totale et souhaite plutôt nous interpeller par rapport à notre façon de le voir et de croire en lui. C’est pour cela qu’il pose une question intéressante. Il est écrit dans l’évangile de Luc 18 v 1-8 :  » Jésus leur dit ensuite cette parabole pour leur montrer qu’ils devaient toujours prier, sans jamais se décourager : 2 « Il y avait dans une ville un juge qui ne se souciait pas de Dieu et n’avait d’égards pour personne. 3 Il y avait aussi dans cette ville une veuve qui venait fréquemment le trouver pour obtenir justice : “Rends-moi justice contre mon adversaire”, disait- elle. 4 Pendant longtemps, le juge refusa, puis il se dit : “Bien sûr, je ne me soucie pas de Dieu et je n’ai d’égards pour personne ; 5 mais comme cette veuve me fatigue, je vais faire reconnaître ses droits, sinon, à force de venir, elle finira par m’exaspérer.” » 6 Puis le Seigneur ajouta : « Écoutez ce que dit ce juge indigne ! 7 Et Dieu, lui, ne ferait-il pas justice aux siens quand ils crient à lui jour et nuit ? Tardera-t-il à les aider ? 8 Je vous le déclare : il leur fera justice rapidement. Mais quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? « 

Il nous laisse avec une question intéressante auquel nous devons tous répondre individuellement. Il ne s’agit pas de partir en recherche comme un archéologue pour se dire, est-ce qu’il y a encore des croyants sur la terre, mais bien plus, est-ce que je suis encore capable de croire en Dieu en cette époque et cette année, dans cette vie et cette société qui rejette de plus en plus Dieu ?

Qu’est ce qui peut nous faire perdre la foi ?

Le monde autour de nous sans Dieu ! les moqueries et les critiques sur Dieu ! L’attente de réponses ! (l’impatience) quand Dieu ne réponds pas! L’égoïsme, penser que Dieu va toujours répondre en notre faveur uniquement sans penser aux autres situations et aux autres personnes. Notre orgueil. Moi je pense que Dieu, etc. Notre manque de confiance en Dieu. Manque de connaissance de son caractère ?! Le fatalisme : de toute façon tout est déjà écrit et programmé! Mes prières ne changeront rien. Alors dans ce cas pourquoi Dire nous demanderait de prier ! La Bible décrit très bien l’époque dans laquelle nous vivons. Matthieu 24 v 12 :  » le mal se répandra à tel point que l’amour d’un grand nombre de personnes se refroidira. « 
Le mal (et le malin!) qui nous entourent nous influencent et beaucoup abandonnent en disant : à quoi cela sert de se battre pour la foi ?

La foi est personnelle
Mais pourtant une petite lumière peut vraiment faire une différence au milieu des ténèbres. Essayez avec votre lampe de poche dans la nuit noire. C’est une évidence qu’aujourd’hui il est unanimement reconnu que le christianisme est la religion la plus persécutée dans le monde et pourtant il continue de se développer et de grandir, même dans les contrées ou la persécution et l’oppositions sont très fortes. Au soudan, en Nigéria, en Algérie, en Inde, en Chine, en Indonésie et dans de nombreux endroits, elle augmente même face à de terribles représailles. En fait la foi est personnelle et basée sur notre décision et notre volonté. Elle ne nous tombe pas dessus d’une manière surnaturelle, comme par surprise. Elle nous est proposée par Dieu au travers de ceux qu’il a envoyé, c’est à dire son Fils Jésus, puis le St-Esprit, ses disciples, et maintenant tous les croyants qui partagent leur foi. La foi est très vaste et englobe de nombreuses dimensions de notre vie, de notre esprit et de nos pensées.
La foi pour croire en Dieu, pour le salut
La foi pour croire dans les promesses de Dieu
La foi dans le St-Esprit et ses dons
La foi pour la rémissions des péchés et la justification
La foi pour l’adoption et l’amour du Père
La foi produit des fruits ! la paix, la joie, la confiance, l’espérance.
La foi pour les miracles, la guérison, la délivrance
La foi face à la maladie, l’adversité, les problèmes

Toutes les histoires que l’on lit dans la Bible et dans l’histoire de l’église nous parlent d’hommes et de femmes de foi. Chacun a vécu une vie différente de l’autre, chaque histoire est personnelle, mais ce qui les rassemble et les unis c’est leur foi commune dans le Christ, même si leurs échecs, leurs combats, leurs souffrances et leurs victoires ne sont pas comparable. Noé, Abraham, Joseph, Moïse, Caleb, Josué, Job, Daniel, Pierre, Etienne, Paul, etc. Leur foi n’est pas restée au niveau des pensées mais elle s’est manifestée par des actes ! En fait les épreuves et les circonstances ont révélé leur foi en Dieu. Avons-nous la foi en lui ? Le vivant ? Est-ce que nous allons la garder ? Est-ce que cette foi nous pousse à agir et influence nos décisions et nos actions?

Comment peut-on garder la foi ?

En restant vigilant et actif dans la prière, la louange, la lecture Biblique et la communion avec Dieu. Prier et louer c’est toujours possible, tout le temps et partout, il n’y a aucune limite à cela. Nous allons également garder la foi en agissant en accord avec notre foi par le service, la miséricorde, l’encouragement et l’aide. Chacun doit pouvoir répondre à cette question de Jésus aujourd’hui, pour lui-même, dans sa situation. Mais quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? En fait Jésus nous lance en quelque sorte un défi, trouvera t’il encore de la foi ? Est-ce que vous allez croire en moi encore après tous ces événements, toutes ces années, toutes ces luttes et ces difficultés, ? Personne ne peut répondre à votre place. Je vous laisse y réfléchir et vous poser cette question importante : est-ce que je crois en l’existence de Dieu et que du coup je suis prêt à l’écouter et le suivre ? En ce qui me concerne : La réponse est OUI, et je sais que je ne suis pas du tout le seul à le faire. Dieu ne fait pas une recherche historique ou archéologique, mais une recherche vivante en contact avec des vivants aujourd’hui sur la terre, et je sais qu’il va obtenir des réponses et qu’il y a encore de la foi aujourd’hui sur terre. Mais en faisant cette déclaration nous nous préparons aussi à ce qui pourrait venir devant nous dans l’avenir pour nous stopper dans notre foi. Aussi nous refaisons ce choix quotidiennement : Je crois en Dieu et je continuerais de croire tant que
je serais sur cette terre, à cause de la vie qu’il m’a accordée.

Le Seigneur souhaite que vous puissiez tous faire partie de cette grande nuée de témoin qui a traversé l’histoire de l’humanité. Il ne va pas vous y obliger mais il continuera de vous y inviter à croire en Lui Est-ce qu’il trouvera dans votre cœur un écho à son salut?, à son amour ? votre réponse personnelle déterminera votre avenir. Que Dieu vous bénisse et au plaisir de vous retrouver sur les ondes de Radio R

Sylvain Freymond travaille avec Jeunesse en Mission, au service des églises, en tant que conducteur de louange et également comme enseignant.

Pour écouter le podcasts de Sylvain Freymond : Trouvera-t-il la foi sur la terre ? « , cliquez ici