Dans notre contexte de crise écologique, sociale et sanitaire, de nombreuses personnes cherchent aujourd’hui une sagesse pour réorienter leur vie. Les offres sont multiples. Dans son livre « Vie et destin de Jésus de Nazareth », le professeur Daniel Marguerat de l’Université de Lausanne affirme que Jésus était un maître de sagesse. Découverte d’une sagesse avant tout relationnelle.

« Jésus s’inscrit à la fois dans la longue tradition des sages d’Israël, explique Daniel Marguerat, mais il développe aussi un art de vivre à la hauteur des idéaux des grands philosophes grecs, notamment épicuriens et stoïciens. » L’ancien professeur de Nouveau Testament de l’Université de Lausanne est l’un des grands spécialistes internationaux de la recherche historique autour de Jésus de Nazareth. Il a publié de nombreux livres touchant au Nouveau Testament. Dans l’un de ses derniers, « Vie et destin de Jésus de Nazareth », il propose un chapitre autour de « Jésus maître de sagesse ».

Jésus, prédicateur populaire à « petits pieds » ?
Dans l’émission « Un R d’Actu », Daniel Marguerat souligne que Jésus est un sage parmi les sages d’Israël et qu’il s’inscrit à cent pour cent dans le judaïsme de son temps. Comme tout sage d’Israël, il a pour vocation de déchiffrer la proximité de Dieu et de permettre ainsi à ses contemporains de vivre ce que l’on appelle communément le salut : être bien avec Dieu, avec le monde et avec soi-même. En plus de cela, on peut le compter parmi les maîtres de sagesse comme le furent les philosophes grecs. « On entend parfois dire qu’il y a la grande philosophie grecque et que Jésus serait un prédicateur populaire « à petits pieds », commente Daniel Marguerat. Si on s’attache véritablement à lire, par exemple, le Sermon sur la montagne, on s’aperçoit que Jésus développe là un art de vivre à la hauteur des idéaux des grands philosophes grecs, notamment épicuriens et stoïciens. »

Le double commandement, comme principe d’interprétation
Comme tous les sages d’Israël, Jésus doit se positionner face à la loi juive, face à la Tora. Pour ce faire, il recourt à un « kelal », à un principe régulateur ou directeur d’interprétation, qui permet de hiérarchiser les 613 prescriptions ou interdictions des cinq premiers livres de la Bible. Ce principe directeur met ensemble deux passages de la Tora : Deutéronome 6.4-5 et Lévitique 19.18. Cela donne dans le récit de Marc 12.28-31 : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ta force… et : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Parmi les sages d’Israël, l’originalité de Jésus est de mettre sur le même plan l’amour du prochain et l’amour de Dieu. « Ce qui donne à l’amour de Dieu sa vérité et sa crédibilité, c’est l’amour d’autrui », complète Daniel Marguerat. En cas de conflit avec certaines prescriptions de la loi, ce double commandement va prédominer. Tout cela est particulièrement exemplaire dans les nombreux récits de guérisons que Jésus opère le jour du sabbat. Pour l’homme de Nazareth, la transgression du sabbat pour guérir un paralytique s’impose à cause du double commandement. « C’est d’une audace folle, affirme le professeur de Nouveau Testament. L’apôtre Paul, qui est le plus grand interprète de Jésus au Ier siècle, l’a bien compris, lui qui affirme que la Tora est accomplie, sous-entendu les 613 commandements, par l’amour du prochain. » Et cet amour ne se limite pas aux compatriotes. Il englobe l’ennemi (Matthieu 5.43-44). « Jésus fait donc éclater toute limitation dans la définition du prochain, au nom du Dieu qui fait pleuvoir et qui fait luire son soleil sur tous les humains. »

Avant tout une sagesse relationnelle
Pour Daniel Marguerat, Jésus s’offre à nous aujourd’hui comme maître de sagesse, dans un contexte où les quêtes en la matière sont nombreuses. « Mais il y a une particularité à la sagesse que propose Jésus de Nazareth, complète le professeur de Nouveau Testament. La sagesse de Dieu mise en avant par Jésus est avant tout relationnelle. Il s’agit de vivre dans le monde avec l’autre et pour l’autre ! »
Serge Carrel

Daniel Marguerat, Vie et destin de Jésus de Nazareth, Paris, Seuil, 2019, 410 p.

« Un R d’Actu » a déjà reçu Daniel Marguerat le 9 septembre pour une émission consacrée à : « Jésus, poète du Royaume de Dieu ».

Ecouter l’émission « Un R d’Actu » avec Daniel Marguerat.