Il est le protestant de France qui a été le plus médiatisé dans l’espace public francophone depuis le début de la pandémie. Pasteur principal de l’Eglise évangélique la Porte ouverte chrétienne à Mulhouse, Samuel Peterschmitt a évoqué dans « Un R d’actu » l’importance de la résilience, après la tragédie qui a marqué son Eglise en février 2020.

Comment fait-on pour se relever après avoir perdu 26 membres de son Eglise au travers d’activités communautaires ? Ces disparitions hantent-elles la nuit ? Au micro de Serge Carrel dans « Un R d’Actu », le pasteur Samuel Peterschmnitt de l’Eglise la Porte ouverte chrétienne à Mulhouse parle de sa douleur. Il évoque la difficulté à donner du sens à ce qui lui est arrivé. Parfois l’impossibilité d’en donner !

Joseph comme source de résilience

Dans ce contexte, le pasteur de la mégachurch évangélique de Mulhouse s’attache à la personne de Joseph que l’on découvre dans la Genèse (Genèse 37-50). « Il est un exemple d’intégrité, d’humilité et de persévérance, dans la période où nous avons été accusés à tort », affirme le pasteur. « Peu importe notre capacité à gérer l’épreuve, il y a là pour chacun d’entre nous une source intarissable de secours auprès de Dieu, même lorsque nous devrions nous effondrer. » Parcours autour de la résilience possible en se connectant à Jésus-Christ.

Samuel Peterschmitt avec Kévin Boucand-Victoire, La déferlante. Cette crise qui a révélé les évangéliques, s. l., Première Partie, 2020, 152 p.

Ecouter Samuel Peterschmitt, pasteur dans l’Eglise évangélique La Porte ouverte chrétienne de Mulhouse, dans « Un R d’Actu ».