En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Musique

15:00 16:00

Emission en cours

Musique

15:00 16:00

Background

ODD 6 : « Eau propre et assainissement » avec l’ADED et Jean-Marc Waridel

3 février 2022

Jean-Marc Waridel est ingénieur en génie civil. Il préside l’ADED, l’Association de développement durable. Une ONG qui s’est spécialisée dans tout ce qui a trait à l’eau. Il évoque dans « Un R d’Actu » l’Objectif de développement durable no 6 qui vise, d’ici 2030, à promouvoir l’eau propre et l’assainissement des eaux usées. Une contribution à lire et à écouter.

« Je suis un Suisse de l’étranger, puisque je suis né en République centre africaine. J’ai travaillé en Bolivie et au Sénégal. J’ai donc connu la vie au quotidien sans eau courante et avec l’eau courante au robinet comme en Suisse. » Jean-Marc Waridel travaille à 80 pour cent comme ingénieur au Service industriel de Genève dans le développement de l’énergie solaire. A côté de cela, il s’investit dans l’Association de développement durable (ADED). « Le cycle de l’eau m’a toujours intéressé et fait partie de la formation d’ingénieur. Cette passion a grandi au fil du temps au travers de voyages que j’ai pu faire. Je me suis mis à la recherche de solutions dans ce domaine pour alléger la peine des femmes et des enfants, qui ont souvent la corvée d’aller chercher de l’eau. »

L’idée d’un robinet pas comme les autres
L’ADED souhaite accompagner des porteurs de projets comme des ONG dans le domaine de l’eau et l’assainissement. « On essaie d’être cette interface entre les technologies qui existent au Nord et les besoins du Sud, ajoute Jean-Marc Waridel. Le but, c’est d’apporter de l’hygiène au plus de personnes possibles pour sauver des vies. »
Cette ONG a la particularité d’élaborer des produits ou des machines, puis, via la société Links to Water Development, de tenter de les commercialiser. C’est ce qui est en train de se passer avec un robinet original. « Il se pose facilement sur divers supports tels qu’un bidon en plastique ou un petit réseau d’eau basse pression, explique le président de l’ADED. En faisant un simple trou, on peut le fixer à ce réservoir que l’on peut transporter partout où l’on a besoin de se laver les mains ! » Petit plus, ce robinet est actionnable par une poussette de bas en haut avec le dos de la main. Ce faisant, on évite d’utiliser la paume de la main, hygiéniquement peu sûre, pour ouvrir le robinet et on économise beaucoup d’eau. Son nom: The Drop.

Avancer plus vite pour 2030
C’est grâce à son petit frère actif dans le monde du business que Jean-Marc Waridel a revu son modèle d’affaire. Basée uniquement sur le bénévolat, l’ADED a révélé ses limites. Depuis l’été dernier, la société Links to Water Development a été créée afin de commercialiser les produits et surtout de lancer des entreprises profiatables. « Aujourd’hui, nous sommes en pleine campagne de levée de fonds pour créer ces produits et les réseaux de distribution de The Drop. » Cela permettra de créer de l’activité économique, d’apporter du travail dans les pays du Sud, et de lancer ces nouveaux entrepreneurs dans la promotion de pratiques sanitaires meilleures. »
En 2022, presque 1000 enfants meurent chaque jour à cause d’une eau contaminée et de maladies diarrhéiques dues à un manque d’hygiène et d’installations sanitaires. Plusieurs centaines de millions de personnes n’ont pas accès à de l’eau salubre, à l’assainissement et à l’hygiène. Les progrès à réaliser d’ici 2030 sont donc énormes, avertissent l’OMS et l’UNICEF.
D’après les dernières estimations, trois personnes sur dix dans le monde n’avaient pas la possibilité de se laver les mains avec de l’eau et du savon à leur domicile pendant la pandémie de COVID-19, selon l’UNICEF.
Laura Kopf-Bourdet

En savoir plus sur l’ADED.
La campagne de StopPauvreté autour des Objectifs de développement durable.

Ecouter l’émission « Un R d’Actu » avec Jean-Marc Waridel, président de l’ADED, autour de l’Objectif de développement durable no 6: « Eau propre et assainissement ».