En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Musique

12:00 24:00

Emission en cours

Musique

12:00 24:00

Background

ODD 10 : « Réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre » avec Wycliffe et Thomas Deusch

16 juin 2022

Wycliffe est une association qui s’occupe des langues. Cette ONG les met par écrit et les enseigne, notamment en vue de favoriser la traduction de la Bible. Ce faisant, elle permet à chaque minorité linguistique d’accéder au savoir dans sa langue maternelle. Wycliffe « réduit ainsi les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre », comme y encourage l’Objectif de développement durable no 10. Thomas Deusch a travaillé au sud du Tchad parmi les Soumrayes et montre comment Wycliffe atteint cet ODD. Une interview d’« Un R d’Actu » en partenariat avec StopPauvreté à lire et à (ré)écouter.

« Parmi le peuple soumraye au Tchad, on compte une population majoritairement analphabète. Chez les hommes, l’analphabétisme atteint 70 pour cent et plus de 80 chez les femmes », explique Thomas Deusch, linguiste de formation. Quand vient le moment d’aller à l’école, les enfants sont confrontés à un obstacle immense, celui de la langue utilisée pour l’enseignement. Il peut s’agir du français ou de l’arabe, les deux langues officielles du Tchad. Or, les enfants soumrayes ne sont pas habitués à utiliser ces langues dans leur quotidien, que ce soit au village ou avec leurs parents. La langue utilisée par les Soumrayes est le chibné. Une langue qui n’a rien à voir avec les langues officielles du pays.

Un nouvel alphabet pour le peuple soumraye

En 1995, Thomas Deusch s’installe avec sa famille dans le sud du Tchad, à Domougou. Il leur faut s’immerger dans la culture des Soumrayes, puis apprendre le chibné. Cela ne se fait pas sans difficultés, puisqu’il n’y a pas à disposition d’alphabet commun. En 1999, le linguiste d’origine allemande rassemble les chefs de villages et les habitants intéressés, afin de créer ensemble ce nouvel alphabet qui ne soit pas imposé de l’extérieur. « C’est à un vrai travail de collaboration que les uns et les autres sont conviés, explique Thomas Deusch, afin d’aboutir à un alphabet chibné complet. » Quelques outils sont mis ensuite à disposition des locuteurs soumrayes : un syllabaire, des petits livrets autour de la vie de tous les jours ainsi que des recueils de contes basés sur le quotidien des enfants.

En 2006 et 2007, ce représentant de Wycliffe sur place lance la classe de niveau préscolaire pour permettre aux enfants d’être immergés dans l’apprentissage de la langue dans laquelle se déroulera leur scolarité. La plupart du temps le français. « Pendant cette année scolaire, les enfants apprennent aussi l’alphabet chibné. C’est en fait de l’éveil linguistique », rapporte Thomas Deusch.

Cette année préscolaire permet aux enfants de comprendre l’orthographe et la grammaire de leur propre langue, et facilite la poursuite d’études supérieures en français, grâce au transfert de connaissances linguistiques acquises auprès de Wycliffe. Enfin, l’apprentissage de l’écriture et de la lecture est aussi proposé aux adultes qui le souhaitent. Les réactions fassent à ces nouvelles opportunités de communication ont été très positives.

La traduction de la Bible toujours en cours

L’ONG Wycliffe est aussi engagée dans la traduction de la Bible en chibné. Ce projet a pris un peu de retard, car l’équipe de Wycliffe a dû répondre en priorité à la curiosité des Soumrayes pour les possibilités nouvelles qu’offre la mise par écrit d’une langue dans le quotidien. Aujourd’hui, cette équipe est constituée de quatre traducteurs soumrayes qui ont suivi une formation en traduction. Accompagnés d’une conseillère d’origine suisse, ils ont traduit près de 20 pour cent du Nouveau Testament : l’évangile de Luc, quelques épîtres… « Grâce à l’aide de Vincent, un renfort soumraye précieux qui a participé aux tout débuts du projet de classe préscolaire, nous bénéficions depuis le début de l’année d’un renfort précieux, se réjouit Thomas Deusch. Ce projet de traduction bénéficie donc de l’appui de quelqu’un qui connaît la culture de l’intérieur. Ce qui aidera certainement à mieux transmettre le contenu de la Bible et parlera davantage au cœur des Soumrayes. »

Les fruits d’un travail de près de 30 ans

Thomas Deusch et Wycliffe voient donc aujourd’hui des fruits aux graines semées depuis 1995. Pour ce linguiste actuellement chargé de projets à Wycliffe Suisse, « le travail des langues offre des opportunités incroyables aux peuples qui subissent des inégalités dans l’accès à l’éducation et à la santé ». Quant à la traduction de la Bible dans les langues locales ou nationales, « c’est l’occasion de participer à l’agrandissement de la famille chrétienne », conclut Thomas Deusch.

Laura Kopf-Bourdet

Le site de Wycliffe Suisse.
Découvrir la série d’ « Un R d’Actu » sur les 17 Objectifs de développement durable de l’ONU
La campagne de StopPauvreté autour des Objectifs de développement durable (ODD).

Pour écouter l’émission « Un R d’Actu » autour de l’ODD 10 avec l’ONG Wycliffe et Thomas Deusch.