En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Musique

00:00 06:00

Emission en cours

Musique

00:00 06:00

Background

Personne du Christ

Page : 5

Le sujet est de grande actualité alors qu’on discute de dirigeants qui auraient fait la fête en période de lockdown. Les restrictions sanitaires imposées à cause de la pandémie ont généré des contrariétés parfois assez violentes et continuent à diviser l’opinion publique. Alors que  quelqu’un de très haut placé, qui n’a pas respecté la distanciation physique a touché un malade en quarantaine.

« Nous vivons une période délicate, où l’on a pas trop souvent envie de rire, ni même de sourire. Et pourtant ! Rire fait tellement de bien ! Mais où sont les raisons et les motifs de rire et de sourire ? Et puis, les chrétiens n’ont-ils pas l’obligation de garder leur sérieux ? La chanteuse Joan Baez a dit un jour : « L’espoir est contagieux, comme le rire. » Dans ce cas, déclenchons une épidémie… de rire et de sourire. »
« Rire est le propre de l’homme », a écrit Rabelais. Rire est-il aussi le propre du chrétien ?

Est-ce que le travail de Dieu n’est pas justement de me sortir des difficultés, de m’accompagner et de me bénir. Ce n’est jamais facile de devoir passer par certaines maladies ou par des chemins solitaires ou remplis de conflits. Il y a quelques années, quelqu’un m’avait partagé une pensée qui, croyait-il, était pour moi de la part de mon Dieu : “ je vais te libérer des chemins faciles ”.

Je voudrais pour vous, chers amis, une année sans aucun problème de santé ni de contraintes  relationnelles, ni de soucis économiques, ni…, ni…, ni aucune situation négative. Mais, vous le savez bien ce n’est pas possible. Ce n’est pas possible parce qu’il faut laisser passer le camion des pompiers.

Dans notre contexte de crise écologique, sociale et sanitaire, de nombreuses personnes cherchent aujourd’hui une sagesse pour réorienter leur vie. Les offres sont multiples. Dans son livre « Vie et destin de Jésus de Nazareth », le professeur Daniel Marguerat de l’Université de Lausanne affirme que Jésus était un maître de sagesse. Découverte d’une sagesse avant tout relationnelle.