En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Musique

11:00 14:00

Emission en cours

Musique

11:00 14:00

Background

Célébration

Page : 2

« Un quartier de banlieue désert, en pleine nuit, totalement inconnu. Pas un chat, personne. Quelques ombres, de rares lumières blafardes et une légère pluie fine. Une ambiance digne des meilleurs films de Hitchcock. Je suis seul, perdu, sans téléphone. Il y a bien une cabine téléphonique, mais pas de téléphone.
Que faire ?… Et là, il me vient une idée. »

On parle volontiers d’inclusion, d’acceptation, d’accueil. Bien que parfois, les paroles restent lettre morte car on se heurte à des barrières de tout type et de toute idéologie. Nous avons une grande occasion, aujourd’hui, d’aider des personnes en souffrance, de les secourir et de les soutenir. Faisons-le avec amour, sans jugement, avec bienveillance et acceptation inconditionnelle. Soyons l’arbre qui aide à dépasser les barrières imposées par la guerre, par le mépris et par l’injustice.

Au cours de nos vies, nous traversons des périodes de changements familiaux, sociales, professionnelles, dans lesquelles nous rencontrons de nouvelles personnes et nous devons apprendre à les connaître et à les aimer. Nous vivons aussi des périodes durant lesquelles nous rencontrons des divergences avec des personnes de notre entourage, nos connaissances, nos collègues, etc, et durant ces temps nous pouvons avoir tendance à les aimer moins, ou même à remettre en cause l’amour que nous leur portons.

Il existe une expression française qu’on utilise pour féliciter quelqu’un pour son attitude bienveillante. “Tu es bon comme du bon pain”. J’aime la mélodie qui ajoute de la saveur à cette expression lorsqu’on la dit en italien : “sei buono come un pezzo di pane”.

Savoir encourager, ce n’est pas toujours évident. On recherche les meilleures paroles pour soutenir, réconforter et encourager. Cette recherche n’est pas toujours facile. Parfois, on ne sait pas ce qu’il convient de dire, ou de ne surtout pas dire. Le dialogue, parfois, se fait difficile même avec Dieu, pourtant il est bavard.

Combien de fois vous êtes-vous dit: “Si seulement Dieu existait vraiment, s’il avait été là, si m’avait répondu”! Et votre envie de Dieu se fait de plus en plus intense lorsque vous avez besoin de résoudre de sérieux problèmes. Aujourd’hui, j’ai une bonne nouvelle pour vous: Dieu recrute. Oui, Dieu vous cherche, il veut vous embaucher. 

Le sujet est de grande actualité alors qu’on discute de dirigeants qui auraient fait la fête en période de lockdown. Les restrictions sanitaires imposées à cause de la pandémie ont généré des contrariétés parfois assez violentes et continuent à diviser l’opinion publique. Alors que  quelqu’un de très haut placé, qui n’a pas respecté la distanciation physique a touché un malade en quarantaine.

« Nous vivons une période délicate, où l’on a pas trop souvent envie de rire, ni même de sourire. Et pourtant ! Rire fait tellement de bien ! Mais où sont les raisons et les motifs de rire et de sourire ? Et puis, les chrétiens n’ont-ils pas l’obligation de garder leur sérieux ? La chanteuse Joan Baez a dit un jour : « L’espoir est contagieux, comme le rire. » Dans ce cas, déclenchons une épidémie… de rire et de sourire. »
« Rire est le propre de l’homme », a écrit Rabelais. Rire est-il aussi le propre du chrétien ?

Est-ce que le travail de Dieu n’est pas justement de me sortir des difficultés, de m’accompagner et de me bénir. Ce n’est jamais facile de devoir passer par certaines maladies ou par des chemins solitaires ou remplis de conflits. Il y a quelques années, quelqu’un m’avait partagé une pensée qui, croyait-il, était pour moi de la part de mon Dieu : “ je vais te libérer des chemins faciles ”.

Je voudrais pour vous, chers amis, une année sans aucun problème de santé ni de contraintes  relationnelles, ni de soucis économiques, ni…, ni…, ni aucune situation négative. Mais, vous le savez bien ce n’est pas possible. Ce n’est pas possible parce qu’il faut laisser passer le camion des pompiers.