L’aumônerie de l’Armée suisse s’ouvre à des représentants d’autres confessions chrétiennes et d’autre religions. Deux pasteurs évangéliques romands viennent de terminer une formation de trois semaines. Elle leur permettra, ces prochaines années, d’exercer comme aumôniers dans l’Armée suisse. Rencontre dans « Un R d’Actu » avec les capitaines Maxime Jaquillard et Daniel Rüfenacht.

Ils sont pasteurs évangéliques sur la Côte vaudoise : Maxime Jaquillard à Gimel et Daniel Rüfenacht à Rolle. Après la signature l’an dernier par la Fédération romande d’Eglises évangéliques (FREE) d’une « Déclaration de consentement pour partenaires » avec l’Aumônerie de l’armée (1), ces deux pasteurs viennent de terminer leur formation d’aumônier. Ils ont reçu le grade de capitaine et devraient entrer prochainement au service des militaires.

Longtemps chasse gardée des réformés et des catholiques romains, l’aumônerie de l’Armée suisse s’est ouverte ces dernières années aux évangéliques. Plusieurs fédérations ou unions d’Eglises ont signé ce partenariat : les Eglises évangéliques apostoliques, l’Union des Eglises évangéliques de réveil, l’Armée du salut, les Eglises Action biblique et la FREE. Avec Maxime Jaquillard et Daniel Rüfenacht, des représentants juifs et musulman ont également suivi la dernière formation en aumônerie de l’Armée suisse (2). Ces derniers devraient aussi entrer prochainement en service.

Le 31 mai, Maxime Jaquillard et Daniel Rüfenacht étaient les invités d’« Un R d’Actu » sur Radio R.(c)

Notes
1 Claude-Alain Baehler, « La FREE signe une convention avec l’Aumônerie de l’armée », lafree.info, 24 juin 2021.
2 Gabrielle Desarzens, « Des aumôniers juifs et musulmans à l’Armée suisse », lafree.info, 12 mai 2022.

Ecouter l’émission « Un R d’Actu » avec Maxime Jaquillard et Daniel Rüfenacht, nouveaux aumôniers évangéliques dans l’Armée suisse.