En fait notre attention vaut de l’or: les médias se battent pour la capter et la monnayer: Patrick Le Lay, l’ancien patron du Groupe TF1, disait « Ce que nous vendons (…), c’est du temps de cerveau humain disponible». Le résultat est que nous sommes de moins en moins attentif. Si vous avez un smartphone, chaque jour, vous êtes sollicités plus de 200 fois. C’est impossible de rester concentré et focalisé dans cet environnement. Et si vous avez acheté une montre connectée à votre téléphone, c’est encore pire!

Savez-vous combien de temps vous passez devant un écran par jour pour vous divertir ? Allez, essayez de dire un chiffre ! Ne comptez pas les heures devant un écran d’ordinateur pour travailler.
En Suisse uniquement pour la télévision, on passe plus de 2 heures. Et si vous avez plus de 60 ans, cela risque d’être près de 4 heures par jour devant la télé.
Par contre si vous êtes jeunes, vous pouvez facilement ajouter 3 heures sur votre téléphone. Une enquête en Europe parle de presque 5 heures à consommer chaque jour des contenus vidéo, quel que soit le type d’écran, la télévision, vidéos sur YouTube, réseaux sociaux ou films sur Netflix.

Que celui qui a des oreilles

Cela ne date pas d’aujourd’hui! Déjà dans le passé, nous devions choisir sur quoi nous focaliser.
Jésus raconte une histoire d’un humain qui se fait arroser de pleins d’informations (vous trouverez cela au début du chapitre 4 de l’évangile de Marc). Il le compare à un terrain qui reçoit des graines mais pas que … Dieu veut nous offrir des informations qui s’enracinent en nous mais il n’est pas le seul: la vie, le monde, les difficultés et même l’Ennemi de nos âmes réclament notre attention.
Alors Jésus dira a plusieurs reprises cette phrase mystérieuse:
“Celui qui a des oreilles pour écouter, qu’il écoute !” (Marc 4. 23) c’est-à-dire choisissez ce sur quoi vous voulez portez votre attention!
Ailleurs dans le même Évangile, Jésus parlera aussi de nos yeux: “Vous avez des yeux, est-ce que vous ne voyez pas ? Vous avez des oreilles, est-ce que vous n’entendez pas ?” (Marc 8.18)
Et pourtant Jésus venait de capter leur attention: il avait multiplié des pains et des poissons pour des milliers de personnes affamées. Moi cela me ferait dresser l’oreille!
Aujourd’hui encore, le Seigneur veut attirer notre écoute et notre regard vers Lui: faites une promenade dans la nature aujourd’hui et regardez, vraiment regardez la beauté de la création: j’ai tellement l’impression que c’est Dieu qui me crie “tourne ton attention vers moi; regarde le beau que je suis capable de faire; à partir de là, tu peux imaginer à quel point je suis bon!”
J’ai traversé une période professionnelle où j’avais très très peu peu de choses à faire. Je ne comprenais pas pourquoi cela m’arrivait. Je m’ennuyais très sérieusement. En posant la question au Seigneur de savoir pourquoi je devais passer par ce temps après des dizaines d’années sur-occupées, la réponse que j’ai compris a été celle-ci: Dieu voulait retrouver mon attention et me donner du temps pour me focaliser sur Lui.

Durée de notre attention

Une étude nous dit que notre capacité de rester attentif baisse très rapidement: 12 secondes d’attention en 2000, moins de 8 secondes aujourd’hui …Il faut savoir que nous venons d’être battu par le poisson rouge qui reste focaliser 9 secondes.
Pour rester dans les animaux, je trouve qu’on ressemble de plus en plus au lapin blanc d’Alice aux merveilles: vous savez celui qui porte un gilet et une montre à gousset, et qui cours sans cesse et sans faire attention à ce qui se passe autour de lui en répétant « en retard, en retard, je suis toujours en retard ».
Comme gamin, et peut-être encore aujourd’hui, je lui ressemblait: j’avais de vrai problème à rester concentré. Alors mes parents ont eu une idée géniale: ils m’ont fait faire du cheval. C’était fun. Mais si je ne restais pas concentré, le cheval me faisait une petite spécialité et je me retrouvais le nez dans la sciure. Cela m’a vraiment aidé à focaliser mon attention.

Cela ne date pas d’aujourd’hui

Plein de textes dans la Bible nous parle de notre attention et surtout de Dieu qui aimerait que nous l’écoutions.
Dans le livre de Job, dans l’Ancien Testament, il y a ce constat: “Dieu parle de différentes manières, mais personne n’y fait attention.” (Job 33.14)
Moi aussi j’essaye en ce moment de retenir votre attention parce que j’ai quelque chose que je désire vraiment vous dire et j’espère que vous écoutez vraiment.
Les 2 plus grands commandements de Jésus (aimer Dieu et aimer son prochain) commencent par “écoute”
“Jésus lui dit : Le premier de tous les commandements c’est : Écoute, Israël, le Seigneur notre Dieu est le seul Seigneur.” (Marc 12.29)

Il y a un combat pour notre attention

Encore plus depuis l’arrivée du smartphone: notre télévision et notre ordinateur ne sont plus à la maison mais dans notre main à tous moments de la journée.
On appelle cela l’économie de l’attention. Mais je ne crois pas que c’est d’abord un combat entre les médias ou d’abord une question d’argent.
C’est un combat spirituel nous dit Jésus: il nous invite à tourner nos regards vers lui. Regarder Dieu, c’est prendre du temps pour être avec lui en priant, c’est s’arrêter chaque jour en ouvrant la Bible (soit dit en passant, il y a des très bonnes applications pour lire la bible sur votre smartphone).
C’est un combat spirituel parce que ce qui est en jeu, c’est la qualité de ma relation avec mon Dieu.

Un combat spirituel mais qui demande des solutions pratiques

C’est un combat spirituel qui se joue très concrètement dans ma journée: je dois décider ce que je veux faire de mon attention. J’ai le droit d’éteindre ma TV et ma radio. Il serait probablement très intelligent d’éteindre mon smartphone quand je prends du temps avec mon Père spirituel.
Je vous invite à prendre une décision: qu’est-ce que je vais faire de toutes ces choses qui réclament mon attention?
Et puis je vous invite à vous organiser autrement. Personnellement, je sais que je n’arrive pas à prier si je suis devant mon écran d’ordinateur: je ferme les yeux pour me concentrer sur Dieu et quelques secondes plus tard, je me retrouve en train de lire l’email que je viens de recevoir. Alors je vais prier là où je ne suis pas distrait.
Regarder, ce n’est pas juste jeter un coup d’oeil, mais c’est prendre le temps d’observer, de réfléchir. Tourner mon regard vers Dieu me permet de voir son amour et sa grandeur. Je réalise que j’ai de la valeur à ses yeux.
Regarder Dieu, c’est voir les bienfaits qu’il m’accorde et les problèmes qu’il m’épargne. Cela me permet de toujours mieux le connaître et lui exprimer ma reconnaissance. Dire merci n’est pas un devoir, mais un privilège quand on réalise à quel point Dieu nous a aimés. Il nous a tellement aimés, qu’il a envoyé Jésus-Christ pour nous sauver. Se rappeler de toutes les bonnes choses que Dieu fait réjouit nos coeurs et nous aide à poursuivre notre route.
Il y a une différence entre voir et regarder, entre entendre et écouter, alors que “Celui qui a des oreilles pour écouter, qu’il écoute !”

Pasteur Pierre Bader