La mobilisation autour de l’Ukraine est immense… RADIO R accompagne ce mouvement de solidarité en consacrant des émissions à des actions qui nous paraissent originales. En ce mardi 15 mars, voici trois actions d’Eglises qui, en Suisse romande, témoignent d’une mobilisation impressionnante : celle de l’Eglise mennonite du Sonnenberg, celle de l’Armée du salut à Genève et l’engagement du mouvement GospelWave à Oron-la-Ville notamment. Un article à lire et une émission à écouter en podcast.

 « Un R d’Actu » a donné la parole, mardi 15 mars aux représentants de trois actions d’Eglises ou de mouvements d’Eglises évangéliques de Suisse romande qui s’impliquent dans l’aide aux réfugiés ukrainiens.

Les mennonites du Sonneberg accueillent 34 Ukrainiens dans leur centre de vacances

Hervé Gullotti est membre de l’Eglise mennonite du Sonnenberg dans le Jura bernois. Président actuel du Grand Conseil bernois, il a raconté comment son Eglise qui souhaitait accueillir des orphelins dans son centre de vacances des Mottes sur la commune de Montfaucon (JU), a finalement accueilli 34 femmes et enfants, alors qu’un bus avait été affrété pour l’Ukraine afin d’y chercher des orphelins qui n’ont pas pu sortir du pays pour des raisons administratives.

L’Armée du salut, responsable d’un centre d’accueil 24h sur 24 à Genève

Pierre-Alain Volet, responsable « œuvre pastorale » de l’Armée du salut à Genève, a expliqué que l’Hospice général de ce canton avait sollicité l’Armée du salut pour l’ouverture d’un accueil de jour et de nuit des réfugiés ukrainiens qui arrivent dans le canton. Le lieu de culte de l’Armée du salut rue de Verdaine 7 a été transformé en centre d’accueil ouvert 24h sur 24 et l’hôtel Bel-Espérance, propriété de l’Armée du salut, héberge, avec d’autres hôtels de la place, des réfugiés ukrainiens arrivant dans la cité de Calvin.

Christine Staïesse, officière de l’Armée du salut d’origine suisse, a aussi témoigné de son engagement dans un centre d’accueil à Tiscabecs, un village frontière entre la Hongrie et l’Ukraine. Jointe par ZOOM en fin de semaine dernière, elle a raconté ce qu’elle avait vécu pendant 5 jours dans un centre d’accueil d’urgence pour réfugiés. Christine Staïesse et son mari viennent du Jura bernois. Elle a dirigé le poste de l’Armée du salut de Lausanne, Renens et Morges, avant de partir pour la Hongrie.

Des Gospel Centers transformés en lieux de collecte

Nicolas Lehmann est pasteur dans le Gospel Center d’Oron-la-Ville. Dans le cadre du mouvement GospelWave qui regroupe différentes Eglises Gospel Center et différents mouvements, son Eglise et d’autres en Suisse romande ont ouvert des centres de récoltes de denrées alimentaires, de produits d’hygiène et de matériels. Dans la région d’Oron, ces collectes ont bénéficié d’un large soutien de la population, explique Nicolas Lehmann. Une commune a même fait un don important pour l’achat de certains biens urgents.

Loïti Arratibel fréquente le Gospel Center de Lausanne. Cet ingénieur du son est au bénéfice d’un permis poids lourds. Il s’est déjà rendu à trois reprises en Ukraine pour y amener des camions dans un dépôt près de Lviv. Prêt à partir, une demi-heure après la fin de l’émission, il souligne que des contacts avec des membres d’Eglises en Ukraine l’ont convaincu de prendre du temps pour venir en aide à ces populations victimes de la guerre. (c)

Les sites des Eglises engagées dans l’aide aux victimes de la guerre en Ukraine :


Ecouter l’émission « Un R d’Actu » du 15 mars avec Hervé Gullotti, Pierre-Alain Volet, Christine Staïesse, Nicolas Lehmann et Loïti Arratibel.