Plus de 360 millions de chrétiens subissent un niveau jamais atteint de persécution et de discrimination à cause de leur foi. L’Afghanistan supplante la Corée du Nord en tête des pays persécuteurs. Rébecca Rogers, responsable médias à l’ONG Portes ouvertes, présente dans « Un R d’Actu » les grandes tendances de l’édition 2022 de l’Index mondial de persécution.

Un chrétien sur 7 est victime de persécution sévère. L’année 2021 a enregistré les niveaux de persécution les plus élevés depuis la création de l’Index mondial de persécution de l’ONG Portes ouvertes. Par ailleurs l’Afghanistan est l’endroit au monde le plus dangereux pour une chrétienne ou un chrétien.

Une Afghane et un Vietnamien en portrait
Un R d’Actu a reçu le 20 janvier Rébecca Rogers, responsable médias de l’ONG Portes ouvertes en Suisse romande, pour faire le point sur cette publication qui marquera l’an prochain sa trentième édition.
A l’aide de deux victimes de la persécution, l’Afghane Gulshan et le Vietnamien Moos, la représentante de Portes ouvertes présente deux types de persécution : la persécution étatique et la persécution communautaire.

L’Eglise en exil
Rébecca Rogers analyse également une nouvelle tendance dans la persécution des chrétiens dans le monde : celle liée aux déplacements et aux migrations, Dans la période de référence de l’Index de persécution, 84 millions de personnes ont été forcées de quitter leur foyer. Parmi celles-ci de nombreux chrétiens, notamment au Myanmar et dans les pays de l’Afrique subsaharienne. (c)

Plus d’infos sur l’Index mondial de persécution 2022 de Portes ouvertes.

Ecouter Rébecca Rogers dans « Un R d’Actu » :