La quatrième rencontre de Lomé s’est tenue dans la capitale togolaise du 22 au 26 novembre. A cause des restrictions dues à la pandémie, une cinquantaine de représentants des médias chrétiens francophones ont pu participer à l’événement en présentiel. Quelque cinq cents personnes se sont connectées à ZOOM pour suivre l’événement ponctuellement ou en intégralité. Olivia Beugre de Côte-d’Ivoire a fait le point de la dynamique FOMECAF lors de la cérémonie de clôture. Echos.

« La pérennisation de notre forum n’est possible qu’avec l’adhésion de chacune et de chacun ! » C’est avec ces mots qu’Olivia Beugre a terminé son bilan lors de la cérémonie de clôture de la quatrième édition des rencontres de Lomé, qui se sont tenues du 22 au 26 novembre. La rédactrice en cheffe de la Radio La Voix de l’espérance à Abidjan a salué la présence d’une cinquantaine de journalistes, animateurs et directeurs de radio en présentiel, provenant de 13 pays d’Afrique francophone. Par ailleurs, quelque cinq cents personnes se sont connectées via ZOOM, pour suivre des contributions qui portaient notamment sur le thème : « Médias et fracture générationnelle ».

Développer un partenariat avec AbR
Porte-parole de la dizaine de leaders responsables du Forum des médias chrétiens d’Afrique francophone (FOMECAF), Olivia Beugre a ouvert quelques perspectives pour la suite des activités communes. Tout d’abord un travail en partenariat avec AbR Media, un réseau de médias principalement anglophones, qui propose du soutien aux radios chrétiennes de l’ensemble du continent africain.
La femme de radio de La Voix de l’espérance a aussi relevé que Dodji Juliette Kpessou de la Radio Hosanna à Porto-Novo (Bénin) et Benjamin Holl de la Radio Vie nouvelle à Douala (Cameroun) allaient reprendre l’animation de l’agence de presse qui publie diverses contributions écrites et radio sur le site du FOMECAF. Ils seront épaulés par Joseph Ykio Gnahoua et Franceline Sehi de Côte-d’Ivoire.

Promouvoir la radio satellitaire « Nouvelle vie »
Les responsables du FOMECAF ont également décidé de promouvoir en leur sein la radio satellitaire francophone « Nouvelle vie », afin de permettre la reprise d’émissions diffusées par ce partenaire. Par ailleurs, une banque de radios web sera disponible en ligne en vue de la reprise de certains programmes qui intéresseraient les radios locales, parfois en manque de certaines contributions originales.
Du point de vue structurelle, Olivia Beugre a encore relevé qu’un organe de transition allait être créé afin de mieux impliquer les Africains dans l’organisation des rencontres et des programmes de formation du FOMECAF.

Un prix octroyé à Abdoulaye Cissé, directeur de radio à Tombouctou
A la fin de la cérémonie de clôture, Emmanuel Ziehli a remis le Prix François Sergy à Abdoulaye Cissé, directeur de la Radio Tahanint (miséricorde) à Tombouctou (Mali). Pasteur dans l’Eglise évangélique baptiste de Tombouctou, Abdoulaye s’est signalé par son courage dans la poursuite d’un travail de témoignage chrétien dans un contexte particulièrement menacé par l’islam radical. En 2012, après que la radio a été pillée, la maison d’Abdoulaye l’a également été. En 2017, trois jeunes ont été assassinés devant la radio Tahanint, parmi lesquels deux animateurs de la station. En plus de ses activités radiophoniques et pastorales, Abdoulaye Cissé diffuse aussi des émissions chrétiennes sur une quarantaine de radios du nord du Mali qu’il rétribue pour cela. (c)

 

Les rencontres de Lomé en bref Les rencontres « Lomé » ont vu le jour en janvier 2019. Elles offrent aux acteurs des médias chrétiens d’Afrique francophone l’occasion de se former pendant une semaine et de réseauter pour développer une dynamique d’échanges entre acteurs de différents pays. En janvier 2019, l’association Radio Réveil en Suisse, qui produit des émissions radiophoniques pour toute la francophonie, décide à l’occasion de ses 70 ans de convier ses partenaires radio en Afrique à une session de formation à Lomé. Une centaine de personnes prennent part à l’événement et signent la Déclaration de Lomé. Les signataires s’engagent à renoncer à la concurrence entre radios évangéliques ainsi que protestantes, et à mettre des ressources en commun pour améliorer la qualité de leurs programmes. Lors de la deuxième édition des rencontres de Lomé, les quelque 170 participants se sont lancés dans une réflexion autour de la thématique « Inventons la radio intégrale ! ». Ils ont aussi décidé de créer le Forum des médias chrétiens d’Afrique francophone (FOMECAF) avec comme membres du comité fondateur : Olivia Adiko, journaliste et rédactrice en chef de La Voix de l’espérance (Côte d’Ivoire), le Dr Alphonse Teyabe, consultant en communication (Cameroun), Timothée Amegan, pasteur et directeur général de Médiafrique (Togo), et Emmanuel Ziehli, directeur de Radio Réveil (Suisse). En 2020, en pleine pandémie de covid-19, Lomé 3 a proposé à une cinquantaine de participants en présentiel et à une centaine en ligne des réflexions autour de « Convergence des médias et polyvalence des métiers ».

Le compte rendu de Lomé 1

Le compte rendu de Lomé 2

Le compte rendu de Lomé 3

Les membres actuels du comité du FOMECAF Les personnes suivantes sont membres du réseau étroit ou du comité du FOMECAF : Olivia Adiko Beugre (Radio ; Abidjan), Dodji Juliette Kpessou (Radio Hosanna, Porto-Novo), Dr Augustin Ahoga (théologien et anthropologue, Bénin), Timothée Amegan (Médiafrique, Lomé), Illia Djadi (Portes ouvertes, Londres), Blaise Gaïtou, directeur de JEM Niger, Benjamin Holl (Radio Vie nouvelle, Douala), Etienne Kiemdé (Radio Évangile et développement, Ouagadougou), Koffi Ahonon (CICERI et Compassion, Lomé), Dr Abdoulaye Sangho (TWR, Abidjan), Dr Alphonse Teyabe (consultant en médias, Douala) et Emmanuel Ziehli (Radio Réveil France).