Pas n’importe quel risque : celui que vous n’osez pas prendre depuis un certain temps tout en sachant… qu’il vous faudra le prendre ! Chers lecteurs, chères lectrices, à travers cet article , j’aimerais vous donner le goût du risque. 

La reine Esther a connu cela, elle aussi. Elle est mariée au Roi Xérès, et quelqu’un proche du roi souhaite faire périr son peuple. Il y a même un décret annonçant quand ce sinistre jour aura lieu. Son Oncle Mardochée lui dit alors, cette phrase : « car, si tu te tais maintenant, le secours et la délivrance surgiront d’autre part pour les Juifs, et toi et la maison de ton père vous périrez. Et qui sait si ce n’est pas pour un temps comme celui-ci que tu es parvenue à la royauté? » (Esther 4 :14)

Être dos au mur
C’est difficile d’être dos au mur. Parfois les circonstances de la vie nous donnent l’impression d’être sans issue, sans solution, ou en tout cas, pas de solution simple, facile à prendre. Peut être aussi, qu’il n’y a en réalité qu’une seule solution à prendre…
Dans le cas de la reine Esther, c’était de révéler au Roi, son mari, qu’elle était juive, que c’était son peuple qui était en danger, et donc lui demander de l’aide. Mais voilà…il semble que le roi et la reine ne soient pas en très bon termes et Esther n’a pas le droit de se présenter devant le roi sans son invitation ou autorisation. Bien évidement, cet élément n’est pas des plus arrangeant.
La présence de bons conseillers autour de nous peut aider à prendre des décisions difficiles. C’est d’ailleurs le cas d’Esther. Son oncle Mardochée est persuadé qu’Esther a un rôle à jouer dans le dénouement heureux de cette histoire. Il l’a met face à ses responsabilités de reine et d’ambassadrice de son peuple.

C’est à Esther de jouer.
Notre reine s’arme de courage et s’en remet à Dieu avant d’agir. Elle jeune et demande à son peuple de jeuner aussi pendant 3 jours. Elle peut se sentir soutenue et permet au peuple juif de se sentir soutenu aussi.
Et si vous étiez un peu comme la reine Esther ?

Peut être avez-vous peur de prendre des risques, d’oser…peut être avez-vous des compétences uniques, recherchées. Peut être êtes vous situez à un endroit où vous seul pouvez faire une différence. Peut être que Dieu vous donne une opportunité afin que vous preniez le risque de briller, prendre confiance en vous.
Nous pouvons facilement nous laisser prendre au jeu de la routine, et du calme plat. Tellement que lorsque vient le moment de briser cette routine et bien…nous sommes un peu perdus. Or, peut être sommes nous en train de rater l’occasion de notre vie.

Des coachs de vie
Par ailleurs, pour nous aider, Dieu place certaines personnes dans notre vie comme des coachs, des mentors. Ces personnes peuvent être direct avec nous, parfois impatientes, bref elles ont leur défauts mais elles sont des cadeaux de Dieu dans notre vie. Ces personnes nous aident à réaliser que nous pouvons faire mieux, ou faire plus, que nous sommes entrain de stagner et qu’il est temps d’agir.
Aussi, nous attendons parfois que Dieu agisse sans nous. Qu’il écrive l’histoire avec quelqu’un de plus doué, de plus fort, de plus beau…bref tout ce que l’on pense ne pas posséder nous même. Nous voulons parfois que Dieu choisisse quelqu’un d’autre. Alors qu’il me choisi moi, qu’il te choisi toi.
Les situations négatives de notre vie existent, elles sont réelles. Cependant, c’est notre façon de les aborder qui fait la différence : vais-je me laisser envahir par l’immobilité ou vais-je oser croire que les choses peuvent encore changer, si je veux bien laisser une chance au changement ?
Rappelons nous de ces paroles :
« C’est le Seigneur qui marchera devant toi, c’est lui qui sera avec toi ; il ne te lâchera pas, il ne t’abandonnera pas. Ne crains pas, ne t’effraie pas ! » (Dt, 31, 8)

La peur n’a pas de place
Dieu se tient à nos côtés. Quand le moment de prendre des décisions difficiles se présente, Dieu ne nous laisse pas seul. Il est là. Nous avons peut être peur, nous nous sentons faibles, incapables ? Dieu nous rassure : « Je suis là. Là où tu marches, j’ai déjà marché avant toi, pour m’assurer que c’est sur ».
Dieu veut nous rassurer, la peur n’a pas de place lorsqu’il se tient à côté de nous.
Je ne vais pas vous raconter la fin de l’histoire de la reine Esther, je vais vous laisser la découvrir par vous-même. Cependant je veux vous laisser avec quelques questions avant de prendre des « risques » :
Quel « risque » je me refuse de prendre, pourtant nécessaire ?
Qui sont mes mentors, coachs, conseillers autour de moi ?
Comment je souhaite me préparer avant de passer à l’action?
Est-ce que je souhaite inviter Dieu à m’accompagner dans ce défi ?

Comme je l’ai dit au début : c’est à vous de jouer maintenant !
Laura KOPF

Ma foi en Dieu m’a accompagnée dans l’enfance jusqu’à mon départ pour des études universitaires helvétiques. Je remercie Dieu pour les opportunités incroyables qu’Il a placé dans ma vie jusqu’à aujourd’hui. Il me rappelle constamment que j’ai de la valeur à ses yeux et ça fait du bien le partager ! Animatrice à Radio R de « Vous les femmes » et intervenante pour l’émission d’encouragement spirituel « Célébration ».

Ecouter le message de « Célébration »