Au travers de son roman « La couronne et les virus », Shafique Keshavjee transmet le message essentiel de la lumière du Christ. Un rappel vital pour la Terre entière.

« Quand dans nos vies tout est gris, il devient vital de distinguer le lumineux de la nuit »: ainsi commence le roman de Shafique Keshavjee, « La couronne et les virus ». Au micro de Serge Carrel, le théologien et écrivain explique pourquoi il considère ce roman comme son testament spirituel, social et politique: « Il n’y a rien de plus beau que le Christ, insiste-t-il. La lumière de Christ traverse nos obscurités; le Christ est notre Passage dans nos impasses ».

En savoir plus sur le livre « La couronne et les virus » et le Blog de Shafique Keshavjee: https://skblog.ch